L'impression 3D : définition et impressions

 

L'impression 3D, ou impression tridimensionnelle, permet la création d'objets réels. D'abord utilisé en 2013 à des fins de création de prototypes, ce nouveau type d'impression est en passe de créer une véritable révolution industrielle dans le monde.

 

Définition de l'impression 3D

 

L'impression 3D (ou fabrication additive), permet de réaliser des objets de la vie courante, des prototypes, des pièces détachées. Sur ordinateur, une fois le fichier de l'objet 3D créé composé de plusieurs tranches via un logiciel CAO, l'impression est alors lancée sur l'imprimante 3D qui pourra, par couches successives, créer l'objet. D'abord utilisée pour des objets usuels, cette technologie avance à grands pas et permet de nos jours de pouvoir fabriquer des prothèses, des organes, de la nourriture, des infrastructures. Cette technologie a su se perfectionner dans le temps, donnant ainsi la possibilité d'utiliser de la résine, du verre, des métaux, différentes couleurs et différentes tailles. http://www.futura-sciences.com/tech/definitions/imprimante-3d-impression-3d-15137/

 

Historique

 

En 1983, Charles Hull, inventeur américain, a trouvé l'idée de créer des objets en 3D et déposa ainsi le 1er août 1984 un brevet basé sur la technique d’impression 3D dite de stéréolithographie. En France, c'est l'entreprise CIAS ALCATEL qui déposa un brevet sur l'impression 3D. Quatre années plus tard en France, en 1988, la première imprimante 3D vit le jour dans l'entreprise 3D Systems dont Charles Hull est l'actuel vice-président. En 2011, un test est réalisé afin de pouvoir réaliser une impression 3D de type alimentaire avec du sucre. En 2012, le chocolat est l'objet d'une telle expérience. En 2015, l'entreprise Carbon3D met en place une nouvelle technologie appelée 'CLIP', permettant de réaliser une impression d'objets sept fois plus rapidement. Auparavant réservée aux professionnels de l'industrie, l'impression tridimensionnelle est accessible de nos jours aux particuliers à différents prix. Les bobines de filament ou la résine remplacent ainsi les cartouches d'encre.

 

Les coûts relatifs à l'impression tridimensionnelle

 

Pour un particulier, il lui est nécessaire de l’utiliser un nombre important de fois afin d'amortir au maximum, chaque pièce ne devant ainsi lui revenir qu'à quelques euros et sachant qu'une machine coûte entre 500 et 5 000 €. La matière première revient entre 60 et 200 € selon la technologie utilisée (résine ou filaments). Pour un professionnel, le coût de fabrication est moindre, puisqu'il y a moins de perte de matière première, l'objet étant fabriqué de façon précise. Une imprimante 3D industrielle est vendue entre 10 000 et 150 000 €. Notons ainsi que la fusée Ariane va se voir créer une pièce unique en 3D avec un coût de fabrication divisé par 10.

 

Quelles sont les évolutions à venir ?

 

Cette nouvelle technologie est en évolution constante. Citons ainsi quelques exemples probants de l'évolution passée tout d'abord :

 

  • 1999 : la première prothèse implantée chez un être humain
  • 2002 : création d'un rein fonctionnel
  • 2010 : création d'un vaisseau sanguin
  • 2013 : création d'une oreille humaine artificielle
  • 2016 : création d'un pont de 12 m de long en Espagne

 

Depuis 2015, ce marché a augmenté de près de 26% ce qui laisse présager de bons résultats dans les années à venir et une présence de plus en plus importante dans notre société. Ainsi, selon une récente étude américaine, le marché de l'imprimante 3D pourrait bien exploser, pouvant ainsi atteindre d'ici 2020 la somme de 17,2 milliards de dollars. Les secteurs tels que l'industrie, l'aéronautique et la médecine pourraient avoir besoin de plus en plus de cette technologie de pointe.

 

 

 

POSEZ NOUS VOS QUESTIONS

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

MADE WITH by Revolution80.fr